Photos et films

Photos d’illustration disponibles en téléchargement sur le site du CEA au 5 mai 2012

Enfilade de bras télémanipulateurs servant à intervenir sur des procédés
enfermés dans des salles blindées (comme dans le chapitre 4)

Crédit : P.Stroppa/CEA Date : 09/06/2004 Lieu : CEA Marcoule

Intervention par bras télémanipulateur sur des procédés enfermés dans une salle blindée

Crédit : S.Le Couster/CEA Date : 23/05/2011 Lieu : CEA Marcoule

Intervention sur des substances radioactives enfermées
dans des caissons étanches, appelés boîtes à gants

Crédit : A.Gonin/CEA Date : 28/11/2005 Lieu : CEA Marcoule

Intervention en caisson étanche – 2

Crédit : P.Stroppa/CEA Date : 30/03/2004 Lieu : CEA Marcoule

Mesure de contamination au moyen d’un « MIP10 » (comme dans le chapitre 1)

Crédit : C.Dupont/CEA Date : 19/07/2005 Lieu : CEA Cadarache

Contrôle de contamination au « fer à repasser » (comme dans le chapitre 3)

Crédit : C.Dupont/CEA Date : 19/07/2005 Lieu : CEA Cadarache

Photos plus anciennes, reproduites à partir de supports référencés

Intervention dans une salle blindée en présence de substances radioactives
en suspension dans l’air, nécessitant le port du masque et d’une combinaison de tissu
sur les vêtements ordinaires de travail (comme dans tous les chapitres du livre)

Sources : couverture du Dossier électronucléaire, rédigé par le syndicat CFDT de l’énergie nucléaire, Paris, Seuil, Point, 1980 (1975).

 Manipulation, au moyen de bras articulés, de substances fortement radioactives
enfermées dans des salles blindées

Sources : brochure de présentation du Centre de Marcoule, CEA, 1965, p. 48.

Manipulation avec des gants de substances faiblement radioactives
enfermées dans des boîtes étanches

Sources : brochure de présentation du Centre de Marcoule, CEA, 1976, p. 48.

Sur l’habillage des travailleurs du nucléaire pour les interventions dans les salles blindées au plus près du procédé, on peut toujours voir avec profit les 3 mn qui ouvrent Nucléaire : condamnés à réussir, un film réalisé en 1976 par François Jacquemain avec l’aide de syndicalistes de la CFDT. Le travailleur y revêt sucessivement, par dessus ses vêtements ordinaires de travail, une combinaison en tissu, des surbottes en tissu, des gants en latex, un masque en plastic, une cagoule en tissu. Certaines améliorations ont été apportées à cet équipement comme la superposition d’une combinaison en vinyle pour mieux faire face à certaines situations, avec ou sans ventilation par de l’air frais arrivant grâce à un tuyau. Mais l’essentiel de ce que présente l’extrait vaut toujours.

Des images plus récentes (mais moins pédagogiques sur l’habillage proprement dit) sont proposées de façon dispersée dans le documentaire Le Nucléaire et l’homme réalisé en 2002 par René Baratta (accessible sur Dailymotion en deux parties). La première partie s’ouvre sur le travail dans le bâtiment réacteur durant un rechargement en combustible (en période d' »arrêt de tranche »). La deuxième sur une séquence d’entraînement des salariés de maintenance devant se hisser par la trappe de visite d’un générateur de vapeur (les fameux « jumpers » et leur trou d’homme).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *