Comptes rendus

par Anne Monjaret, ethnologue, chercheur au IIAC-LAHIC, dans Ethnologie française, 2014, n° 1, pp. 189-190 :
« Au moment où le monde s’émeut encore de la catastrophe de Fukushima au Japon (2011) et n’a toujours pas oublié celle de Tchernobyl en Ukraine (1986)… » Lire la suite

par Gabriele Pinna, sociologue, chercheur au CRESPPA, dans Sociologica, 2013 n° 3 :
« Pierre Fournier’s book relies on extended field research… » Lire la suite

par Gabrielle Hecht, professeur de sociologie à l’université du Michigan, dans Travail et emploi, 2013 n°136, pp. 86-88 :
« Ce livre présente une enquête tout à fait remarquable sur le travail dans les sites nucléaires à travers une réflexion qui se situe au croisement de la sociologie, de l’ethnographie et du témoignage. En effet… » Lire la suite sur Revue.org

par Mathilde Bourrier, professeur de sociologie à l’université de Genève, dans Sociologie du travail, 2013 n°55, pp. 254-256 :
« Pierre Fournier revient sur ce qui a constitué un travail de thèse… » Lire la suite

par Sabine Blanc, journaliste au Monde diplomatique (juin 2013) :
« Longtemps dans l’ombre, les travailleurs du nucléaire suscitent davantage, depuis quelques années, l’attention des journalistes et du grand public. Tandis que se multiplient les témoignages-chocs… » Lire la suite

par Marie Ghis Malfilatre, doctorante en sociologie, dans Mouvements, 2012/3 n° 71, p. 139-146. DOI : 10.3917/mouv.071.0139 (septembre 2012) :
« Avec Travailler dans le nucléaire, ouvrage tiré de… » Lire la suite

par Jocelyn Peyret, militant écologiste, dans Sortir du nucléaire, n° 54, p. 48 (été 2012)
« Cet ouvrage de sociologie nous invite à partager le quotidien d’ouvriers sédentaires du nucléaire… » Lire la suite

par Marc Loriol, sociologue, chargé de recherche au CNRS, dans liens socio/lectures (juin 2012) :
« Cet ouvrage part d’un paradoxe… » Lire la suite sur le site Lectures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *